La bécasse au pays du canard

04 décembre 2014

Humour du jour

1466126_10152098739217268_189781652_n

Posté par labecasse à 16:30 - Commentaires [16] - Permalien [#]


26 novembre 2014

Chose promise... chose due !

Vous vous souvenez de ce tuto ?

Je vous avais alors dit que quand je referai une jupe, je vous ferai le tuto du montage de la jupe... il m'a fallu du temps mais c'est fait.

Il vous faut :

DSC00699Le patron, du tissu, du fil, une fermeture éclair de 20 cm, une règle si vous souhaitez allonger la jupe par rapport au patron, un craoyon à tissu

DSC00700Des épingles et de bons ciseaux.

DSC00701Pliez votre tissu dans le sens de la longueur endroit contre endroit

DSC00702Epinglez au bord et au pli.

DSC00703Posez votre patron. Si le tissu n'a pas de sens, vous pouvez mettre les deux parties tête bêche pour économiser du tissu, ici, ils sont décalés parce que j'ai rallongé la jupe, j'ai fait les tracés directement sur le tissu.

DSC00704Faites bien attention à poser le côté pliure sur la pliure du tissu !DSC00705Coupez en laissant une marge pour la couture (de 0,75cm à 2,5 cm, en sachant qu'il vaut mieux être large pour une première fois pour pouvoir reprendre si nécessaire après l'essayage)

DSC00709

Posez votre fermeture éclair endroit contre endroit sur le haut du milieu dos de la jupe

DSC00708Piquez.

DSC00710Ca donne ça

DSC00711Epinglez le milieu dos (sous la fermeture éclair) endroit contre endroit

DSC00712Repassez la couture ouverte, puis repassez sur l'endroit : la fermeture est invisible

DSC00713puis repassez sur l'endroit : la fermeture est invisible

DSC00714Surpiquez les bords de côtés puis cousez les ensemble endroit contre endroit; A ce stade, il est bon de faire un essayage et de rectifier sur la jupe puis sur le patron...

DSC00715Reprenez votre tissu, et à partir du patron du haut de la jupe recoupez une parementure et 10 cm de haut (environ). Personnellement, je la trace que crayon à tissu en suivant les contours du patron, puis que mesure réulièrement 10 cm en suivant la ligne de taille et je trace le bas à main levée...

DSC00716

DSC00717Cousez, et surfilez les côtés de la parementure, endroit contre endroit, puis cousez la parementure à la jpe endroit contre endroit.

DSC00719

DSC00720Faites un rentré au niveai de la fermeture éclair et cousez à point glisssés à la main ou faites une piqûre machine.

 

Surfilez le bas de la jupe, faites un ourlet... Votre jupe est terminée.

Voilà ce que ça donne ici :

DSC00722

 

 

Bonne couture !

Posté par labecasse à 18:05 - Commentaires [7] - Permalien [#]

15 novembre 2014

Pour la France

EDLV_Neuvaine_France_80x120-recto

Commence aujourd'hui une neuvaine pour la France. Une neuvaine de mois. Elle durera 9 mois... pour une renaissance de notre Patrie.

Je m'en suis fait un devoir moral... je compte sur chacun de mes lecteur pour en faire autant.

Voici les "exercices" de cette neuvaine :

  1. S’engager à la prière quotidienne (le chapelet et la prière de la neuvaine)
  2. Jeûner le premier vendredi de chaque mois
  3. Vivre la neuvaine en communion grâce aux textes mariaux publiés quotidiennement
  4. Se nourrir chaque vendredi des méditations de nos évêques, Pères Abbés, prêtres et moniales
  5. Participer au rayonnement de la neuvaine en y invitant vos amis
  6. Honorer la Sainte Vierge en affichant le logo de la neuvaine sur vos réseaux sociaux
  7. Imprimer et diffuser dans votre paroisse les méditations hebdomadaires
  8. Prier pour grandir, grandir pour s’affermir, s’affermir pour trouver l’Espérance
  9. Etre doux avec soi-même : un oubli, une prise en cours, une pratique allégée ne sont pas graves…la progression n’en est que plus belle et les fruits porteurs

 

ET la prière :

Vierge Marie,
Notre-Dame de France,
Accueillez nos cœurs d'enfants
confiants en votre bienveillance.
Guidez nous vers Jésus notre Sauveur,
pour recevoir de son Cœur les grâces
de sa divine miséricorde.

Nous vous présentons notre pays,
ses souffrances, ses troubles
et ses conflits,
mais aussi ses ressources
et ses aspirations.
Accueillez-les, purifiez-les,
présentez-les à votre Fils
afin qu'Il intercède en notre faveur,
qu'Il oriente nos actions vers le Bien
et nous guide dans la Vérité.

Nous vous consacrons la France
dans la fidélité à l'espérance
et à la force de l'Esprit Saint
reçues à notre baptême. Amen.

 

 

N'oubliez pas cette belle parole de Ste Jeanne d'Arc : les hommes d'arme batailleront et Dieu donnera la victoire.

 

En grande union de prière pour notre pays.

Posté par labecasse à 20:26 - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 novembre 2014

Bonne fête !

Bonne fête de la Toussaint à tous !

Ici, gâteau de la Toussaint dont la recette a été prise  

Je n'ai pas fait le glaçage et au lieu de mettre les noms des st patrons de la famille, j'ai mis leurs représentations

DSC00743Les bouquets ont été refaits... ils resteront en place tout l'hiver !

DSC00744Belle soirée à vous !

Posté par labecasse à 17:08 - Commentaires [11] - Permalien [#]

13 octobre 2014

Du neuf avec du vieux...

Ou comment faire le bonheur d'une petite fille.

Il y avait dans les affaires da la Bécasse, un pantalon, trop grand pour elle, un peu usé à l'entre jambes, dont le système de fermeture demandait réparation...

Il y avait aussi Sa Majesté qui demandait un pantalon pour l'école...

La Bécasse a eu une idée. L'idée a fait son chemin, et récemment, à la fin d'une de ces journées pourries où tout est parti pour aller de travers, la Bécasse a décidé de conjurer le mauvais sort.

Elle s'est lancée dans le modèle, archi-simple (merci Astrid et tes Intemporels !!!) (note pour mes lecteurs, Astrid est ma grande amie... de couture, aussi je la tutoie...), fait moultes fois.

Et voilà comment cela :

DSC00691Devint un petit pantacourt

DSC00692Et voilà comment rendre heureuse une petite fille...

Le seul regret de la Bécasse : les surpiqûres blanches. En noir ou bleu marine ç'aurait été mieux... tant pis ! Je passerai peut être le pantacourt en teinture si un jour je me trouve désoeuvrée (ce qui n'est pas prêt d'arriver !!!)

 

Bonne soirée !

Posté par labecasse à 17:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]



07 octobre 2014

Sur la table

Juste très vite pour vous dire que je suis vivante, mais... très très très très très très très très très très(ça va vous aurez compris ?) occupée... !!!

Alors pour vos mirettes, la nappe cousue dernièrement avec du tissu offert par une amie très chère :

 

DSC00685

DSC00686ET comme sur une belle nappe il faut mettre des bonnes choses, la Bécasse s'est éclatée dans sa cuisine :

DSC00688J'ai de belles miches hein ? !!!

Sorties du four ça donne ça :

DSC00689

DSC00690Bon appétit et bonne soirée !

 

Edit : suite à plusieurs demandes : la recette de la brioche vient de la déesse de la cuisine

Pour 10 personnes, j'ai multiplié les quantités par 2,5. Et en gros il y en a assez pour un petit déjeuner pour 10 et le goûter de 5 enfants.

Posté par labecasse à 17:19 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

22 septembre 2014

Mon fils m'apprend la vie

"Tu sais maman, il faut absolument que tu regardes les vidéo de Cyprien" m'a lancé l'autre jour mon grand adobécasseau. J'ai demandé qui était ce Cyprien, supposant que ce devait être un nouveau camarade de classe.

"Mais non ! (pour un peu il aurait rajouté "pauvre cloche", mais il n'a pas osé, et il a eu raison) c'est sur youtube !!!"

C'est vrai où ai-je la tête. On n'a plus d'ami, de copain ou de camarade de nos jour, on a youtube, facebook, twitter... décidément je ne suis pas à la page.

Je suis donc allée sur youtibe, et j'ai cherché Cyprien, et même que je l'ai trouvé ! Et puis, comme à chaque fois qu'il y a une vidéo en route sur mon ordinateur, tout le monde s'est précipité "pour voir". Et tout le monde a ri !

Allez voir... avec un peu de chance vous allez aimer !

 

Posté par labecasse à 17:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

15 septembre 2014

Intermède publicitaire

WindSi tu as les cheveux au vent

Va chez Dame Modestement

 

98783913Bandeaux au crochet....

Allez voir, elle ne fait pas que cela ;)

 

Bonne journée !

Posté par labecasse à 11:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 septembre 2014

A la croisée des mondes

Elle s'était levée ce matin là une fois de plus en proie à un désarroi intense. L'horizon lui parut bouché, tout comme le paysage qui disparaissait dans le brouillard quand elle ouvrit sa fenêtre.

Sa vie lui sembla morne et elle se lamenta : comment sortir de là, de cette situation qui lui paraissait inextricable, chaque jour un peu plus insoluble. Une partie d'elle-même lui soufflait de laisser son désespoir s'exprimer tandis que l'autre lui intimait l'ordre de se battre. Mais comment ? Elle avait des ennemis, elle subissait des injustices... Il y avait ces médecins qui ne voulaient rien entendre, cette psychologue, sans même parler de sa voiture qui se mettait à faire des siennes. Louche ça. On ne pouvait donc faire confiance à personne ?

Elle se sentait seule et c'est dans cet état d'esprit qu'elle entama sa journée. Tout, jusqu'à l'odeur même du café lui semblait fade ou insupportable. Le babil des enfants était affreux cris de perruches, sa maison était laide et terne.

Ce n'est qu'au début de l'après midi qu'elle pensa à lui.

Lui, cet homme qui savait si bien débrouiller tous les mystères. Elle qui en avait si souvent entendu parler, n'avait jusque là jamais osé aller à sa rencontre. On a ses timidités, et c'était un si grand homme ! Mais cette fois ci, sans perdre de temps, elle partit à sa recherche et le trouva sans peine.

Elle fut émerveillée par ce petit homme. Elle savoura son humour, son accent, ses assertions françaises. Elle s'attendrit devant son petit sourire malicieux, apprécia comme il se doit le travail des "petites cellules grises", admira sa justesse de jugement...

Elle s'amusa de ses petites manies, et sa moustache si soignée la combla de joie.

Le brave homme savait écouter attentivement, posait des questions pertinentes, était indulgent avec les faibles et les pauvres gens, et sévères avec les puissants et les méchants, et sa courtoisie un brin surannée était délicieuse...

Très intriguée, elle suivit le déroulement de l'enquête de près et jusqu'au bout, tâchant d'y voir clair avant l'expert. Mais ce fut peine perdue. Avec une adresse virtuose, il débusqua bientôt les coupables, les démasqua, les rendit à la justice.

Tout était fini. Elle se senti libre, allégée de ce poids. Elle regarda devant elle et vit le ciel bleu, le feuilles de arbres s'agitant dans la brise légère et leurs ombres danser sur le sol.

Sa main caressa la couverture du livre jaune qu'elle venait de fermer.

Elle sourit en murmurant : "Hercule Poirot m'a sauvée !"

 

images

 

 

Posté par labecasse à 17:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

03 septembre 2014

Au temps des capitaines...suite

Visite de l'intérieur du château. Je vous laisse regarder :

DSC00657

DSC00658

DSC00660

DSC00661

DSC00662

DSC00663

DSC00664

DSC00666

DSC00667

DSC00668

DSC00669

DSC00670

DSC00671

DSC00672

DSC00673Le lit de la princesse Ines.

DSC00674

 

 

Bonne soirée !

Posté par labecasse à 17:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]



Fin »