La bécasse au pays du canard

22 septembre 2014

Mon fils m'apprend la vie

"Tu sais maman, il faut absolument que tu regardes les vidéo de Cyprien" m'a lancé l'autre jour mon grand adobécasseau. J'ai demandé qui était ce Cyprien, supposant que ce devait être un nouveau camarade de classe.

"Mais non ! (pour un peu il aurait rajouté "pauvre cloche", mais il n'a pas osé, et il a eu raison) c'est sur youtube !!!"

C'est vrai où ai-je la tête. On n'a plus d'ami, de copain ou de camarade de nos jour, on a youtube, facebook, twitter... décidément je ne suis pas à la page.

Je suis donc allée sur youtibe, et j'ai cherché Cyprien, et même que je l'ai trouvé ! Et puis, comme à chaque fois qu'il y a une vidéo en route sur mon ordinateur, tout le monde s'est précipité "pour voir". Et tout le monde a ri !

Allez voir... avec un peu de chance vous allez aimer !

 

Posté par labecasse à 17:22 - Commentaires [9] - Permalien [#]


15 septembre 2014

Intermède publicitaire

WindSi tu as les cheveux au vent

Va chez Dame Modestement

 

98783913Bandeaux au crochet....

Allez voir, elle ne fait pas que cela ;)

 

Bonne journée !

Posté par labecasse à 11:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 septembre 2014

A la croisée des mondes

Elle s'était levée ce matin là une fois de plus en proie à un désarroi intense. L'horizon lui parut bouché, tout comme le paysage qui disparaissait dans le brouillard quand elle ouvrit sa fenêtre.

Sa vie lui sembla morne et elle se lamenta : comment sortir de là, de cette situation qui lui paraissait inextricable, chaque jour un peu plus insoluble. Une partie d'elle-même lui soufflait de laisser son désespoir s'exprimer tandis que l'autre lui intimait l'ordre de se battre. Mais comment ? Elle avait des ennemis, elle subissait des injustices... Il y avait ces médecins qui ne voulaient rien entendre, cette psychologue, sans même parler de sa voiture qui se mettait à faire des siennes. Louche ça. On ne pouvait donc faire confiance à personne ?

Elle se sentait seule et c'est dans cet état d'esprit qu'elle entama sa journée. Tout, jusqu'à l'odeur même du café lui semblait fade ou insupportable. Le babil des enfants était affreux cris de perruches, sa maison était laide et terne.

Ce n'est qu'au début de l'après midi qu'elle pensa à lui.

Lui, cet homme qui savait si bien débrouiller tous les mystères. Elle qui en avait si souvent entendu parler, n'avait jusque là jamais osé aller à sa rencontre. On a ses timidités, et c'était un si grand homme ! Mais cette fois ci, sans perdre de temps, elle partit à sa recherche et le trouva sans peine.

Elle fut émerveillée par ce petit homme. Elle savoura son humour, son accent, ses assertions françaises. Elle s'attendrit devant son petit sourire malicieux, apprécia comme il se doit le travail des "petites cellules grises", admira sa justesse de jugement...

Elle s'amusa de ses petites manies, et sa moustache si soignée la combla de joie.

Le brave homme savait écouter attentivement, posait des questions pertinentes, était indulgent avec les faibles et les pauvres gens, et sévères avec les puissants et les méchants, et sa courtoisie un brin surannée était délicieuse...

Très intriguée, elle suivit le déroulement de l'enquête de près et jusqu'au bout, tâchant d'y voir clair avant l'expert. Mais ce fut peine perdue. Avec une adresse virtuose, il débusqua bientôt les coupables, les démasqua, les rendit à la justice.

Tout était fini. Elle se senti libre, allégée de ce poids. Elle regarda devant elle et vit le ciel bleu, le feuilles de arbres s'agitant dans la brise légère et leurs ombres danser sur le sol.

Sa main caressa la couverture du livre jaune qu'elle venait de fermer.

Elle sourit en murmurant : "Hercule Poirot m'a sauvée !"

 

images

 

 

Posté par labecasse à 17:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

03 septembre 2014

Au temps des capitaines...suite

Visite de l'intérieur du château. Je vous laisse regarder :

DSC00657

DSC00658

DSC00660

DSC00661

DSC00662

DSC00663

DSC00664

DSC00666

DSC00667

DSC00668

DSC00669

DSC00670

DSC00671

DSC00672

DSC00673Le lit de la princesse Ines.

DSC00674

 

 

Bonne soirée !

Posté par labecasse à 17:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

02 septembre 2014

Bonne rentrée à tous

10636022_622583937860420_491330621059793138_n

Posté par labecasse à 19:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]



28 août 2014

A temps des capitaines...

... J'ai couru au bois,

Cueillir la marjolaine

Pour l'offrir au roi

Quand je serai la reine,

Au bois, là bas

A la claire fontaine,

N'y reviendrai pas."

Hier, nous avons fait un grand saut dans le Passé. Oui, oui, le Passé, avec un grand P.

Après avoir passé les vacances à entendre les Bécasseaux réclamer d'inviter des amis chers, voici qu'avec leur maman nous avons enfin réussi à nous joindre. "Et si nous nous retrouvions quelque part pour goûter"? me demande-t-elle. Nous nous sommes alors aperçue que nous avions toutes les deux l même projet de visite, jamais encore mis à exécution. Le rendez vous fut vite fixé et nous voilà embarquée pour le petit village de Gramont qui possède outre un musée du miel fort intéressant, un château qui retrace à lui seul plusieurs époques de l'histoire de France.

La suite en images. Je pense que ça se passe de mots...

DSC00641

DSC00643

DSC00644

DSC00645

DSC00646

DSC00647

DSC00648

DSC00650

DSC00653

DSC00656

DSC00654

DSC00655

 

Voilà pour l'extérieur...

Pour l'intérieur... On ne rentre pas comme ça chez la Princesse Ines !

La suite ultérieurement !

Posté par labecasse à 18:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

26 août 2014

Page d'actualité

"Qui voit Sein voit sa fin"

6a00d83451619c69e201a73e082628970d-800wiSi seulement...

L'a pt'être attrappé une bronchite...

hat16

Posté par labecasse à 17:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 août 2014

Pour une petite Juliette...

Née au début de l'été.

La maman avait déjà une petite fille, et pas besoin de grand chose d'après elle, mais si ses filles sont comme les bécassinettes, les robes d'été seront vite tâchées des délicieux fruits croqués sur l'arbre, déchirées des escapades aventureuses dans la nature estivale...

La Bécasse a donc sorti son livre des Intemporels, et cousu une petite robe en 3 ans avec un petit bloomer. Une vraie couture plaisir, sans prise de tête, vite coupée, vite cousue...

DSC00636

DSC00638Et non, ce n'est pas un passepoil. C'est juste un biais, cousu comme un passepoil, l'avantage c'est qu'il n'y a pas de sur épaisseur et que cela ne rigidifie pas la robe.

DSC00639

DSC00640

 

En espérant que cela plaise à la jeune maman (j'ai confié le petit paquet hier à la grand mère du bébé)...

 

Bonne soirée !

Posté par labecasse à 16:16 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 août 2014

Tremimi en série

Lorsque j'ai vu ce modèle et ses explications chez elle, je me suis tout d'abord dit "bof" !

Cela me paraissait faire une jolie robe de plage, sans plus, et son seul intérêt était sa rapidité d'exécution.

Et puis en me promenant sur la toile, j'ai vu sa réalisation et je dois dire que cela m 'a ouvert des perspectives intéressantes !

Surtout quand je me suis avisée de faire des tenues pour mes 5 filles quelques jours avant le départ chez mes beaux parents.

J'ai donc bidouillé à souhait, élargi les modèles, les bretelles aussi... fait le patron pour la plus grande, diminué le patron de bécassinette en bécassinette... Sorti tout ce qui pouvait ressembler à une machine à coudre dans la Maison Rose, mis deux bécassinette et même le deuxième ado Bécasseau à la couture pour l'occasion (le brave garçon en a tout de même cousu deux à lui tout seul )

Pour Bécassine, qui devient une jeune fille, j'ai fait la version tunique avec une jupe assortie(laaaarge et longue la jupe, selon ses goûts), le reste est décliné en deux tissus assortis de chez Coupons de St Pierre.

 

DSC00629

DSC00630

DSC00635

 

Bonne soirée !

Posté par labecasse à 18:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

16 août 2014

Coutures d'été

La Bécasse continue à refaire sa garde robe, petit à petit, sans se presser...

Encore une occasion de coudre, et la bécasse n'a pas boudé son plaisir.

En vue de vacances où un saut à la plage était prévu la Bécasse a estimé indispensable de se coudre une robe de plage.

Elle avait repéré ce modèle   mais en le rallongeant un peu.

Sauf que la Bécasse a été distraite, elle a coupé le dos à la longueur voulue et le devant à la longueur du patron !

Il fallait trouver un moyen élégant de réparer cela.

Une découpe dans le dos, un rajout devant, un passepoil pour faire le lien, un rappel aux emmanchures et à la ceinture, et la robe de plage était faite, et ressemble curieusement à un modèle des années 50 vue sur les photos de sa grand mère. Un regret : les emmanchures trop larges, mais ma foi tant pis !!!

Vous voulez voir ?

 

Sur Sara :

DSC00611

DSC00615

DSC00613

Détail de la ceinture

DSC00619Et du bas de la robe

DSC00620

 

Puis une robe que j'ai faite pour les Noces d'or de mes beaux parents. Déjà portée, déjà lavée, pour le repassage ... vous repasserez ;) (depuis le temps que j'ai envie de la placer, celle là !)

Bilan mitigé là aussi. Il s'agit d'un modèle Fait Main de décembre 2002, et alors que je l'ai bien coupée dans le droit fil, elle "tourne" au niveau de la jupe, le haut du dos de la robe est très très haut, et l'encolure devant a tendance à bailler... je ne comprends pas pourquoi et ça m'énerve. Ceci dit elle est tout à fait portable et ma belle soeur était étonnée quand je lui ai dit l'avoir faite ce qui, je suppose, signifie que ce n'est pas tout à fait raté.

La voici donc :

 

DSC00621

DSC00622

DSC00623

DSC00624

 

Voilà !

Je reviens prochaiement pour vous montrer les tenues des bécassinettes !

 

Posté par labecasse à 18:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]



Fin »