Lorsque je me suis lancée dans l'aventure du blog, je pensais à quelque chose de léger... Mais il faut bien admettre que le monde dans lequel nous vivons n'est pas léger.

"Il y a grande pitié au Royaume de France"

J'aimerais prendre les armes... mais je ne suis pas un homme. J'aimerais veiller comme ces jeunes, mais je ne peux déserter le nid où dorment mes petits.

J'aimerais faire quelque chose et je suis cantonnée à mon train train dans ma province profonde... presque comme si de rien n'était.

Et j'entends ce grand cri : "on ne lâche rien", c'est vrai !

Mais que faire.

Quelque chose me dit que je ne suis certainement pas la seule dans cette situation. Que d'autres mamans voudraient participer à ce grand élan français, à ce Printemps Français.

Et si nous faisions une peu d'histoire (un tout petit peu, la Bécasse ne connaît pas grand chose) : Lépante, la Victoire de la Vierge; La guerre de cent ans et ste Jeanne d'Arc qui, avant d'aller au combat exigeait que ses soldats se confessent et assistent à la messe, plu près de nous, l'Autriche, au lendemain de la 2è guerre mondiale qui échappa au communisme grâce à une croisade du Rosaire.

Je pense que vous me voyez venir : c'est vers le Ciel que nous devons nous tourner.

Il faut prier pour les hommes d'armes qui bataillent (même pacifiquement) et pour que Dieu donne la victoire.

Et si l'on considère cela à l'échelle du peuple français, alors il y aura bien action et prière.

Nous ne sommes pas seuls :

notre dame de l'assomption

Notre dame de l'Assomption est la patronne de notre Patrie,

après elle viennent Sainte jeanne d'Arc qui pourraient intercéder pour qu'à nouveau l'ennemis soit "bouté hors de France",

jeanne d'arc

Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, qui du fond de son Carmel, promit une pluie de roses après sa mort

ste thérèse

, Et bien évidemment, St Michel qui terrassa le démon

St Michel

 

Alors pratiquement parlant :

Veiller depuis chez nous (nous sommes les sentinelles de l'invisible...)

Et prier. Je pense naturellement au chapelet. prière si simple.

A l'heure où les veilleurs s'installent un peu par tout en France, installons nos bougies sur le rebord de nos fenêtres pour montrer que chez nous aussi, quelqu'un veille.

- un je vous salue Marie, une dizaine du chapelet, un chapelet, ou même (soyons fous de la folie de Dieu) un rosaire...

chapelet

- ces invocations : "Notre Dame de l'Assomption, Priez pour la France

Ste Jeanne d'Arc, Sauvez la France

Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, Priez pour la France

St Michel Archange, Priez pour la France"

 

C'est tout ! C'est peu et beaucoup à la fois.

J'aimerais que "la sauce" prenne, que beaucoup s'unissent à cela, que cela fasse une traînée de poudre de blog en blog. Je vous laisse juges.

 

 

Et, un beau texte pour soutenir nos idées :

"Notre patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre patrie, c’est notre Foi, notre terre, notre Roi... Mais leur patrie à eux, qu’est-ce que c’est ? Vous le comprenez, vous ? Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition. Alors, qu’est-ce que cette Patrie narguante du passé, sans fidélité, sans amour ? Cette Patrie de billebaude et d’irréligion ? Beau discours, n’est-ce ? Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée ; pour nous elle est une terre. Ils l’ont dans le cerveau ; nous l’avons sous les pieds… Il est vieux comme le diable, le monde qu’ils disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu… On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ; faut rire ! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de la fidélité ! Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l’homme intérieur..." Général de Charette, chef vendéen.

 

 

 

En UDP !