11 septembre 2014

A la croisée des mondes

Elle s'était levée ce matin là une fois de plus en proie à un désarroi intense. L'horizon lui parut bouché, tout comme le paysage qui disparaissait dans le brouillard quand elle ouvrit sa fenêtre. Sa vie lui sembla morne et elle se lamenta : comment sortir de là, de cette situation qui lui paraissait inextricable, chaque jour un peu plus insoluble. Une partie d'elle-même lui soufflait de laisser son désespoir s'exprimer tandis que l'autre lui intimait l'ordre de se battre. Mais comment ? Elle avait des ennemis, elle subissait des... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 17:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

22 janvier 2014

La chat du métro

Depuis quand le connaissait-on ? Personne n'aurait su répondre à cette question. Il semblait avoir toujours été là. Les nouveaux usagers le considéraient avec un peu d'étonnement au début, puis sa présence devenait familière, si ce n'est indispensable. Tous les matins, à 8 heures précises, il attendait sur le quai. Tous les matins, il se faufilait entre les jambes de ceux qui attendaient la prochaine rame, et lorsque le train s'arrêtait, était le premier à monter dans le wagon quasi vide. Il était extraordinairement ordinaire. Un... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 17:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 novembre 2012

Sa majesté...

Elle est la seule à être née en hiver... c'est la seule explication que je vois ! Elle ne perd jamais sa dignité, vous regarde avec sérieux, ne parle que si c'est absolument nécessaire, est douée d'une autorité surprenante, même avec ses aînés. Elle est la seule à avoir obtenu d'être servie ainsi par son entourage. D'un mot, elle se fait habiller, laver, son assiette est remplie, ses draps sont bordés. En voiture, jamais elle ne s'abaisserait à boucler elle-même sa ceinture. Patiemment elle attend qu'on le fasse pour elle. Peu... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 17:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
04 septembre 2012

Première rentrée

C'est par un matin frisquet qu'elle avait garé son auto devant l'établissement. Les deux enfants en étaient sortis guindés dans leurs vêtements neufs et le pull de laine qui gratte sous la blouse, gênés pas leurs souliers au cuir qui craquait, un cartable dernier cri leur battant les mollets à chaque pas. Bravement, ils s'étaient avancés tous les trois vers cette école où tant d'années, de leçons et de devoirs les attendaient. La maman frissonnait, tenant dans ses mains celles de ses rejetons. Ils avaient franchi la porte, grimacé un... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 17:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 juin 2012

Humpty Dumpty

C'est au détour d'un magasin de jardinage-bricolage que nous l'avons vu. Nous avions été envoyés dans la partie extérieure à la recherche d'une brouette qui semblait de plus en plus introuvable quand une voix à la fois traînante et  joyeuse nous a fait nous retourner : "Vous cherchez quelque chose M'sieur- Dame ?" Perché en haut d'un fenwick, le ventre proéminent, grassouillet à souhait, le crane absolument chauve et entre les doigts une cigarette finissant de se consumer, il semblait le type même que rien ne semblait devoir... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 18:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 juin 2012

Le bracelet

Il y a quelques semaines, déjà, elle était allée au magasin de bricolage, avait choisi avec soin ces perles, ces élastiques colorés. Il y a quelques semaines qu'elle avait mis au point ces petits bracelets fantaisie, rassemblé ces photos,  cherché le petit poème qui accompagnerait le tout, Imaginé une jolie carte. Cette institutrice s'était réjouie de cette fête des mères qui approchait. Elle avait savouré à l'avance la joie de ces petits doigts maladroits qui enfileraient les perles. Elle avait patiemment fait répéter les mots... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 18:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

22 mars 2012

Litanies du Père de Famille

Papa, lorsque je pleure, console moi Papa, lorsque je me suis fait mal, soigne moi, Papa, lorsque je suis fatigué, berce moi Papa, lorsque je suis triste, fait moi un calin Papa, lorsque je tombe, relève moi Papa, lorsque je suis en colère, sois indulgent, Papa, lorsque j'ai fait une bêtise, sois indulgent, Papa, lorsque j'ai de mauvaises notes à l'école, sois indulgent, Papa, lorsque je me dispute avec mes frères, sois indulgent Papa, lorsque je suis bruyant, sois indulgent Papa lorsque j'ai déchiré mes vêtements, sois... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 17:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 janvier 2012

Appel de l'instinct

  L'enfant s'est mis à pleurer. Un tout petit cri, presque un gémissement destiné à faire comprendre  que la faim commençait à se faire sentir. Mais la mère a fait la sourde oreille. Trop de choses à faire avant. Finir vite ce petit courrier, rattraper une bêtise de l'aîné, ranger deux-trois bricoles... il y en a tant et tant à faire. Elle n'a pas le temps de s'arrêter, pas le temps de souffler. Elle en aurait besoin, elle voudrait bien. Alors l'appel s'est fait plus pressant, le cri plus fort. "Attend, attend, mon tout... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 18:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 janvier 2012

Portrait de femme

Je la croise chaque vendredi à la porte du collège. Elle vient chercher sa fille, interne. Toujours élégante, elle m'apparaît comme l'archétype de la femme qui a réussi dans la vie. Mise en pli impeccable, les ongles faits, quand ils ne sont pas cachés par de coûteux gants de cuir. Toujours à la dernière mode. Pas un accroc, pas une fausse note... Elle doit être cadre dans une grosse entreprise, voyager beaucoup, rouler dans un coupé décapotable ou un 4x4 avec  sellerie en cuir... Impossible de l'imaginer l'oeil hagard ou... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 18:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 décembre 2011

"Voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem..."

Mes enfants, écoutez la belle histoire de Noel que me contait ma grand-mère lorsque j'avais votre âge : "La nuit était froide et claire, lumineuse presque. Dans la crèche, L'Enfant dormait, veillé par sa Mère. Les bergers étaient repartis après l'adoration, les anges s'étaient tu. Le calme enveloppait la campagne environnante... Des mages  venus de l'Orient...   Melchior se leva le premier pour regarder le ciel... La clarté toute particulière de cette nuit l'étonnait, et il vit l'Etoile. Et il se souvint de la... [Lire la suite]
Posté par labecasse à 12:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]